Skip to content Skip to navigation

Les actions et la démarche pédagogique

L’éducation au développement durable est désormais solidement ancrée dans la
base des savoirs fondamentaux que doit dispenser l’école.

La circulaire du 29 mars 2007 rappelle que l’éducation au développement durable
doit avoir le souci d’élargir le champ de ses préoccupations à “de nouvelles
problématiques et à de nouveaux thèmes pour prendre pleinement en compte les
trois volets - environnemental, économique, social et culturel - qui fondent le
développement durable.”
C’est dans cette perspective qu’ont été élaborées les activités qui suivent proposant
différentes entrées disciplinaires qu’il convient d’intégrer dans un parcours cohérent
d’Education au Développement Durable.

Des séjours de découverte sur le Rhône et la Saône de 2 à 5 jours

pour les établissements scolaires et structures de loisirs : séjours « Classe Eau » et les
stages « Eau, rivière, fleuve et patrimoine ». Environ 2000 jeunes par an.
Des journées adultes et grand public lors de manifestations comme les
Journées Européennes du Patrimoine, Dialogue en Humanité, la Fête de la Science ou
Nés quelque part à la Sucrière. Des cycles de journées sont proposés aux centres
sociaux, MJC, comités de quartier ou autres associations pour les accompagner dans
leurs projets à destination des habitants. Environ 1600 personnes par an.

Des outils pédagogiques création, veille et mise à disposition d’outils pour les
porteurs de projets.

Dernières réalisations et aménagements : livret ressource « Eau,
fleuves et patrimoine », guide « Classe Eau », mise en place d’un dispositif d’outils
numériques embarqués pour la réalisation de carnets de voyage numériques et un jeu
de plateau sur l’eau et les fleuves sur le territoire de la Métropole de Lyon.
La coordination d’acteurs en éducation à l’eau et aux fleuves
co-animation de projets éducatifs et de journées de rencontres.
 

La médiation scientifique et technologique

L’association développe des actions de médiation scientifique et technologique avec des
lycéens, des étudiants et avec les adultes riverains de la vallée de la Chimie dans le
cadre de son Agenda 21. Ces actions éducatives permettent de mettre en valeur cette
science et cette technologie qui avancent à pas de géant et qui prend en compte la
nouvelle dimension qu'est le développement durable. Ces actions de médiation doivent
se développer en partenariat avec de grandes institutions et avec de grandes
entreprises engagées dans une transformation au profit du développement durable.

La démarche pédagogique

entretenue par un comité scientifique et
pédagogique, est dans la droite ligne de « la main à la pâte » que le fondateur, Yves
Janin, a développée depuis une quinzaine d'années avec le professeur Georges
Charpak, prix Nobel de physique 1992.
L'objectif est d'exciter la curiosité des participants, de pratiquer de l'investigation
scientifique pour s'approprier des sujets fondamentaux qui engagent le devenir de notre
planète pour, finalement, mieux s'impliquer dans cette dynamique de développement
durable.

Ainsi au rythme calme de la péniche il s'agit de prendre conscience de notre
patrimoine bâti, industriel et naturel afin de le conserver, de le protéger ou de le
développer dans les meilleures conditions possibles pour le plus grand bien des
générations futures.